ENTRETIEN

Les réglages

Le travaille réglage est constitué d’un enchaînement d’événements mécaniques à synchroniser les uns par rapport aux autres, de l’enfoncement de la touche jusqu’à la frappe du marteau sur la corde.

Voici une liste chronologique des principales étapes de réglage.

1) Le dressage du clavier : réglage du niveau de clavier (mise des touches à la même hauteur) et de l’enfoncement des touche.

 

2) La chasse : réglage de la distance entre les marteaux au repos et les cordes.

3) La mise au nez : synchronisation du départ du marteau avec l’appui sur la touche.

 

4) L’échappement : réglage de la position du bouton d’échappement pour libérer le bâton d'échappement juste avant que le marteau frappe la corde. Sur un piano à queue s'ajoute le réglage du "double échappement"

5) L’attrapé : Le marteau, après avoir percuté les cordes, doit-être réceptionné par une attrape à une distance précise des cordes.

 

6) Réglage du départ collectif d'étouffoirs : les étouffoirs doivent avoir un départ simultané lors de l’appui sur la pédale. L’étouffement doit être immédiat lors du relâchement.

 

7) Réglage du départ individuel des étouffoirs : chaque étouffoir doit commencer à bouger quand les marteaux sont à mi-course.

 

8) Réglage des pédales :

Pédale "dolce" (droite) : la barre de repos des marteaux s'avance vers les cordes peu après avoir actionné la pédale (baisse légère du son). Décalage latéral sur les piano à queue.

Pédale de sourdine (au centre) : la bande de feutrine doit être descendue entre les marteaux et les cordes une fois la pédale enclenchée (étouffement du son). Pédale tonale sur les pianos à queue.

Pédale Forte (gauche) : les étouffoirs doivent se lever peu après avoir actionné la pédale (réverbération du son).

Les restaurations

Cordes cassées à changer, pièces de mécanique à réparer ou remplacer, mes interventions de restauration sont très variées, courantes, et peuvent nécessiter beaucoup de temps de travail en atelier.

 

Expliquer en détail toutes les restaurations que j’effectue serait trop long et trop technique.

Vous trouverez cependant une liste de mes restaurations les plus courantes à ma page TARIFS.

 

Chaque devis que j’établis est personnalisé car il dépend de l’état de votre piano.

Comme je remplace uniquement les pièces hors d’état de fonctionnement,  j’effectue mes devis seulement après avoir vu et testé un piano.

Sachez que lors de mes rendez-vous, si je constate des éléments nécessitant restauration, je vous les montre directement.

Il vous sera facile de juger de leur état, même sans avoir les connaissances techniques d’un professionnel du piano. Cela vous permettra de mieux comprendre un devis.

Changement des têtes de marteaux.jpg
L' Harmonisation

Avec le temps, les fibres de la feutrine recouvrant les têtes de marteaux qui frappent les cordes finissent par se tasser, avec pour résultat un son trop dur.

L’harmonisation consiste à piquer les têtes de marteaux pour leur rendre une certaine souplesse et ainsi redéfinir le timbre et la couleur sonore du piano. 

Si les marteaux sont trop marqués par les cordes, il est nécessaire de procéder à un ponçage avant l’harmonisation.

Si l'agrafe des têtes de marteaux ne maintient plus la feutrine tendue, il faut remplacer les têtes de marteaux car le piano ne pourra plus sonner du tout.